27
MAI

COVID-19 : développement des applications de traçage en Europe

Le déconfinement se poursuit en Europe. Pour limiter le risque de contamination, l’État met en place différentes dispositions comme par exemple le développement des applications de traçage des cas de contact de COVID-19.

Ces applications révèlent de nombreuses problématiques et inquiétudes autour de la protection des données personnelles. Plusieurs pays européens ont déjà mis à disposition ce genre d’application tandis que d’autres pays préfèrent ne pas les mettre en place (comme la Belgique ou l’Espagne).

En France, la startup Lunabee Studio a développé l’application StopCovid qui permet à une personne contaminée d’alerter les autres personnes qu’elle a pu croiser à une distance de moins d’un mètre et durant 15 minutes, au cours des deux semaines précédentes. Étant donné qu’elle utilise la technologie Bluetooth elle n’utilise donc pas la géolocalisation de notre téléphone. L’anonymat de la personne contaminée sera également conservé grâce à l’utilisation d’un pseudo. L’utilisation de ces identifiants résout bien des problèmes liés au RGPD car les serveurs retiendront uniquement le nom des pseudos et préservera donc entièrement l’anonymat des utilisateurs.

Les députés français ont approuvé ce 27 mai 2020 le traçage numérique par 338 voix pour et 215 contre.